Madiba laisse sa place

Creative Commons - UN Photo/P Sudhakaran

Nelson Mandela, Vice-président du Congrès national africain d’Afrique du Sud, s’adresse au Comité spécial contre l’apartheid dans la salle de l’Assemblée générale des Nations Unies, 22 juin 1990 – Creative Commons – UN Photo/P Sudhakaran

C’est d’abord en 1997 que Nelson Mandela commence son retrait politique. Il quitte la tête de l’ANC pour laisser la place à son dauphin, Thabo Mbeki. Puis c’est en 1999 lors des élections démocratiques qu’il décide de se retirer de la présidence de l’Afrique du Sud. Il considère que le pays a besoin de quelqu’un de plus jeune et il fait donc campagne pour son successeur, Thabo Mbeki. Que Nelson Mandela choisisse, de lui même, de se retirer alors qu’il était quasiment certain d’être réélu est un fait historique. Cela montre a quel point sa priorité était son pays.

« Je dis nous allons gagner parce que je sais maintenant qui mènera la suite de la mission, un homme que je suis fière d’appeler mon président, le camarade Thabo Mbeki »

Nelson Mandela à Johannesburg lors du dernier meeting de la
campagne présidentielle de 1999


Nelson Mandela se retire du pouvoir. Le 1er juin 1999 sur France 3 ©INA