Sur la scène internationale

“Je voudrais qu’avant de fêter mes 100 ans je puisse contribuer à trouver une solution à certains problèmes internationaux complexes.”

Nelson Mandela

Après la fin de son mandat, Nelson Mandela a continué d’intervenir sur la scène internationale d’un point de vue politique.
Vous trouverez ici certaines de ses interventions :

Conflit israélo-palestinien

Nelson Mandela entreprend une visite en Israël et dans la bande de Gaza durant l’année 1999. Durant cette visite, il demande à l’État d’Israël de se retirer des territoires occupés. Il souhaite aussi que les pays arabes (Palestine, Cisjordanie, Egypte…) reconnaissent le droit à Israël d’exister au sein de frontières sûres.

« La visite en Israël et dans la bande de Gaza a été faite pour guérir les vieilles blessures causées par les liens entre l’État juif et l’ancien régime de l’apartheid en Afrique du Sud ».

Nelson Mandela
Nelson Mandela le 18 octobre 1999 avec le premier ministre israélien de l'époque, Ehud Barak, lors d'une visite de deux jours à Jérusalem. © Le Monde

Nelson Mandela le 18 octobre 1999 avec le premier ministre israélien de l’époque, Ehud Barak, lors d’une visite de deux jours à Jérusalem. © Le Monde

En 1997, dans une logique de maintien de la paix, Nelson Mandela, alors président, avait envoyé un message de soutien à Yasser Arafat et aux Palestiniens pour leur autodétermination et l’établissement d’un État indépendant. Ce message a été envoyé à l’occasion de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

Auparavant, en 1990, Nelson Mandela avait déjà fait preuve de soutien auprès de la communauté palestinienne, Yasser Arafat et l’OLP. Historiquement, lOLP a toujours soutenu la cause de l’ANC.

En effet, l’ANC peut s’identifier à l’Organisation de Libération de la Palestine car le combat qu’elle mène est celui pour la reconnaissance de l’autodétermination des peuples. D’autre part, l’ANC n’a jamais remis en question le droit d’existence de l’État d’Israël, cela seulement en dehors des territoires occupés.
Nelson Mandela a comparé la lutte des Palestiniens à celle des noirs sud-africains, considérant qu’ils se battent pour une cause similaire.